Lu en 5 min

La chlorelle : 5 choses à savoir sur ce superaliment vert

Chlorella | Superfood
Rédactrice et fitness coach
Journaliste de formation, Lisa est également une coach diplômée, avec une prédilection pour le fitness, la nutrition et la méditation. Elle travaille depuis plusieurs années en collaboration avec différents magazines spécialisée en bien-être et fitness, et rédige aujourd’hui nos articles à propos du bien-être en général, mais aussi des entraînements et du fitness.

Petite, verte et puissante, la chlorelle renferme une multitude de protéines, d’antioxydants et de micronutriments réputés pour avoir des effets positifs sur la santé. Ce n’est pas pour rien qu’on la considère comme un superaliment. Dans cet article, nous allons te révéler quels sont les super-pouvoirs de cette microalgue verte.

La chlorelle et la spiruline : deux algues bien distinctes

La chlorelle est une algue verte unicellulaire qui se développe dans l’eau douce depuis déjà des milliards d’années. Il en existe plus de vingt espèces différentes à travers le monde. La plus utilisée est la « Chlorella vulgaris ».

Cet organisme unicellulaire est si minuscule que l’on ne peut pas le reconnaître à l’œil nu. En raison de sa taille, on pourrait facilement sous-estimer cette microalgue. Mais le fait est qu’elle renferme une grande quantité d’ingrédients de qualité. Ce n’est pas sans raison qu’elle fait partie des compléments alimentaires les plus populaires.

Il en va de même pour la spiruline. Ces deux algues sont souvent citées en association, mais elles sont totalement différentes, et ce, jusque dans leur teneur en nutriments. La spiruline est une algue bleu-vert. Elle fait partie des algues bleues qui, à proprement parler, ne sont pas des algues, mais une espèce de bactéries (cyanobactéries). La spiruline est presque dix fois plus grosse que la chlorelle et, contrairement à la microalgue verte, elle se développe dans l’eau salée ou saumâtre.

La chlorelle : une algue riche en protéines

Il est étonnant de voir qu’une cellule aussi minuscule peut renfermer une quantité aussi importante de protéines : la chlorelle est composée à 50-60 % de protéines et contient les neufs acides aminés essentiels, c’est-à-dire la leucine, la valine, l’isoleucine, la lysine, la phénylalanine, la thréonine, la méthionine, le tryptophane et l’histidine. Ces acides aminés ne peuvent pas être synthétisés par l’organisme et doivent être apportés par l’alimentation.

Rien qu’avec 1 g de chlorelle, tu peux couvrir tes besoins quotidiens en acides aminés essentiels, comme le montre le tableau suivant (les informations peuvent varier selon les fabricants) :

Acides aminés Concentration moyenne pour 1 g de chlorelle Besoin quotidien recommandé par kilogramme de poids corporel
Leucine 45 mg 39 mg
Valine 31 mg 26 mg
Isoleucine 20 mg 20 mg
Lysine 49 mg 25 mg
Phénylalanine 25 mg 25 mg
Thréonine 24 mg 15 mg
Méthionine 12 mg 15 mg
Tryptophane 10 mg 4 mg
Histidine 12 mg 10 mg

Pourquoi les protéines sont-elles si importantes pour nous ? Les protéines sont les composants de base de notre corps. Elles sont responsables de tous les processus de réparation et de développement dans l’organisme, tels que le développement musculaire, la pousse des cheveux ou la formation des cartilages et des tissus osseux.

chlorelle

©Kesu01

La chlorelle : un fournisseur de vitamine B12

Avec près de 100 microgrammes pour 100 grammes, la chlorelle renferme une grande quantité de vitamine B12 (cobalamine). Cette vitamine, qui n’est autrement présente que dans les produits d’origine animale, est essentielle pour l’organisme. En prenant une dose quotidienne de cette algue, ton corps absorbe entre 3 et 10 microgrammes de vitamine B12. Pour référence : selon le ministère de la Santé, le besoin quotidien en vitamine B12 est de 4 microgrammes.

Cette algue fait partie des rares sources végétales de vitamine B12. La choucroute, les produits fermentés à base de soja, les champignons shiitakés, les légumes-racines et les légumes-tubercules peuvent eux aussi contenir des traces de cette précieuse vitamine B. Cette super-algue est donc extrêmement bénéfique aux végétaliens.

Dans l’ensemble, elle renferme une grande quantité d’ingrédients de qualité :

  • Vitamines et minéraux : Outre la vitamine B12, la chlorelle contient également d’autres vitamines B importantes ainsi que des vitamines A, C, D, E et K. Viennent s’y ajouter des minéraux, tels que le calcium, le magnésium, le potassium et le sodium ainsi que des oligoéléments, comme le fer, le zinc, le manganèse, le cuivre et le sélénium.
  • Antioxydants : La chlorelle renferme des capteurs de radicaux libres, tels que la chlorophylle, la vitamine C, le bêta-carotène, le lycopène et la lutéine, qui peuvent se fixer aux substances nocives.
  • Acides gras oméga-3 : La chlorelle est composée à 5 % de lipide et notamment d’acides gras oméga-3.

Le secret de la chlorelle réside dans la chlorophylle

Le terme chlorelle est composé des mots grecs « Chloros », qui signifie vert, et « Ella », qui veut dire petit. On peut donc qualifier cette algue de « petit vert ». La microalgue doit sa remarquable couleur vert profond à la chlorophylle qu’elle renferme. Il s’agit d’un colorant naturel fabriqué par les plantes durant la photosynthèse.

Avec une concentration de 4 %, la chlorelle est la plante qui contient le plus de chlorophylle.

Mais qu’est-ce qui rend ce colorant végétal aussi précieux ? La chlorophylle est également appelée « sang vert », car sa structure est quasiment identique à celle de l’hémoglobine, colorant du sang humain. Ainsi, la chlorophylle peut s’avérer très utile au sein de l’organisme et venir seconder l’hémoglobine dans ses fonctions, par exemple en transportant de l’oxygène vers les cellules afin que cette nourriture puisse être transformée en énergie. Pour cette raison, la chlorelle pourrait également améliorer les performances physiques.

Autres bienfaits possibles de la chlorelle dus à la chlorophylle :

  • Selon les études, la chlorelle peut venir se fixer aux substances nocives et soutenir les processus de détoxification, le tout grâce à sa forte concentration en chlorophylle.
  • La chlorophylle est alcaline et peut contribuer au maintien de l’équilibre acido-basique.

La chlorelle ne remplace pas une alimentation riche en nutriments

La chlorelle est un véritable concentré de protéines et de vitamines. Ce n’est pas sans raison que cette algue est un superaliment prisé. La poudre ou les comprimés de chlorelle contribueraient à l’équilibre nutritif et favoriseraient la bonne santé en général. Il faut toutefois noter que cette super-microalgue ne doit être consommée qu’en très faibles doses. On recommande environ entre 3 et 10 g de chlorelle par jour.

Lors d’une supplémentation, ton organisme ne peut donc assimiler que de faibles concentrations de ce précieux micronutriment, ce qui ne lui fera certes pas de mal, mais ne l’aidera pas forcément non plus. Ainsi, des études sont parvenues à la conclusion que la chlorelle, en tant que complément alimentaire, n’avait aucun effet positif sur le système immunitaire d’un adulte en bonne santé.

Il est donc important de ne pas se fier entièrement à ce superaliment. Il ne remplace pas une alimentation équilibrée composée de tous les macronutriments et micronutriments essentiels. Retrouve ici nos conseils d’experts expliquant la base d’une alimentation équilibrée.

La chlorelle : notre conclusion

  • La chlorelle est un organisme unicellulaire microscopique que l’on retrouve sous forme d’algue dans l’eau douce.
  • Grâce à sa forte concentration en vitamines, minéraux et antioxydants, la chlorelle est considérée comme un superaliment.
  •  Cette microalgue est particulièrement riche en chlorophylle, laquelle aurait de nombreux effets positifs sur la santé. Elle pourrait entre autres favoriser le transport de l’oxygène vers les cellules et se fixer aux substances nocives.
  • Avec une teneur de 60 % en protéines et beaucoup de vitamine B12, la chlorelle est une excellente source de protéines et de vitamine B.
  • Une supplémentation en chlorelle ne remplace pas une alimentation équilibrée associée à un mode de vie sain.

 

Sources de l'article
Notre équipe de rédaction foodspring est une équipe de spécialistes en nutrition et en sport. Nous nous basons sur des études scientifiques pour étoffer chacun de nos articles. Si tu souhaites en savoir plus, n'hésite pas à lire notre politique éditoriale.
  • World Health Organization (2007): Protein and amino acid requirements in human nutrition. Report of a joint FAO/WHO/UNU expert consultation (WHO Technical Report Series 935)

    https://www.who.int/nutrition/publications/nutrientrequirements/WHO_TRS_935/en/

  • DGE (Stand 28.01.2021): Neuer Referenzwert für die Vitamin-B12-Zufuhr

    https://www.dge.de/presse/pm/neuer-referenzwert-fuer-die-vitamin-b12-zufuhr/

  • Joana Silva et. al. (2019): Chlorella

    https://www.sciencedirect.com/topics/agricultural-and-biological-sciences/chlorella

  • InyeongLee et. al. (2015): Detoxification of chlorella supplement on heterocyclic amines in Korean young adults

    https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1382668914002853?via%3Dihub

  • Jung Hyun Kwak et. al. (2012): Beneficial immunostimulatory effect of short-term Chlorella supplementation: enhancement of Natural Killer cell activity and early inflammatory response (Randomized, double-blinded, placebo-controlled trial)

    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3511195/

Articles similaires